en savoir plus encore …

 

En 71 Philippe Clay fait son retour à la chanson et recompose autour de lui une nouvelle équipe d’auteurs dont Sebastien Balasko et Henri Djian avec qui Daniel Faure va composer de nombreux morceaux comme « Mes universités » et « La quarantaine« . Philippe Clay renoue avec le succès en interprétant ces chansons pas très soixante huitardes mais bon…

Mes universités


 

et toujours en 71, Régine, la Reine de la nuit interprète « J’irai pleurer à Bilbao » , cultissime,
mais certainement pas « seule, au comptoir d’un vieux bistrot ».

130Regine copy

J’irai pleurer à Bilbao (extrait)


Les années 70 c’est aussi Line Renaud avec

Vivre tout simplement vivre

 


 

Le groupe « Polaris en 1972 interprète « Jolie fille » une adaptation d’un tube du moment comme le furent par exemple les chansons de Halliday  « Ma jolie Sarah » ou « Noir c’est noir « , ça se faisait beaucoup à l’époque. Ici il s’agit d’une jolie ballade du nord de Johnny White avec des paroles de Daniel Faure qui une fois de plus invitent à l’amour.

Polaris_Jole_Fille 131Polaris copy

Jolie fille (extrait)


Mais sinon Sébastien Balasko avec qui il a composé de nombreuses chansons
c’est aussi un interprète…

J’adore Godard

l’une des petites perles d’un 4 titres qu’ils avaient composés ensemble en 68

 


En attendant depuis 1971 l’album de Philippe Clay suit son petit bonhomme de chemin et « La quarantaine » est un nouveau tube qu’on entend beaucoup en radio.

La Quarantaine


 

en 1973 Dalida interprète l’incontournable chanson « Pour ne pas vivre seul »

Pour ne pas vivre seul


chanson discrète à l’époque mais qui aura de nombreux interprètes
dont Firmine Richard qui l’interprètera au cinéma dans le film « 8 femmes » de François Ozon


Pour ne pas vivre seul


Elle revient aussi en télévision avec la très belle interprétation de Christophe Willem dit « la tortue », un grand moment d’émotion en demi finale de l’émission « À la recherche de la nouvelle star » dont il sera l’heureux élu cette année là…

Pour ne pas vivre seul


Enfin récemment dans son nouvel album, Luz Casal chante Dalida, on découvre le titre interprété en espagnol par l’icône emblématique du film « Talons aiguilles » de Pedro Almodovar.


Por no vivir a solas


En 1974 Patachou fait son retour à l’exemple de Philippe Clay et interprète le croustillant « Les femmes de mon mari » sur l’album « Tiens…Patachou ». Joli come back et belle composition.

Patachou33t


Toutes les femmes de mon mari (extrait)


& en live avec ses musiciens


 

Mireille Mathieu en 1975 interprète « Pour une marseillaise« ,
une chanson écrite une fois de plus avec Sébastien Balasko dont les textes font date

Pour une Marseillaise


avec par exemple « Et de l’amour…De l’amour »
toujours, avec Dalida qui l’interprète en 1975 avec St Germain.
Une chanson d’amour, comme son nom l’indique


Et de l’amour…De l’amour


1975 c’est aussi Jean-Roger Causssimon avec « Rue de la liberté »

Jean_Roger_Caussimon

Rue de la liberté


 

la suite…